Back
Image Alt

La chakchouka, un plat typique du Maghreb

Les repas peuvent varier d’une région à une autre et même d’un pays à un autre. Tout ceci dépend en réalité de la culture, de la religion et de plusieurs autres facteurs. Dans les pays du Maghreb par exemple, la chakchouka est un repas fortement apprécié et qui leur est propre en raison de leur coutume. Vous voulez savoir ce que c’est que la chakchouka et comment la préparer ? Cet article vient à point nommé répondre à vos préoccupations. Vous y trouverez ce que c’est que la chakchouka et de quoi vous devez disposer pour la préparer.

La chakchouka : que faut-il savoir

La chakchouka est un repas très répandu dans les pays du Maghreb. En réalité, dans des pays comme le Maroc, la Tunisie, l’Algérie et la Turquie, la chakchouka peut être dégustée à n’importe quel moment de la journée.  Que ce soit au petit déjeuner, lors d’un brunch à midi ou le soir, ce repas garde la saveur que les Maghrébins lui connaissent. Mieux, il peut être dégusté chaud ou froid. C’est une recette à faire en septembre, car c’est le mois des poivrons, des tomates et des piments doux.

A lire aussi : Teneur en protéines du steak : quantité et bénéfices pour la santé

En réalité, la chakchouka est une préparation à base de tomate mijotée avec des oignons. On y ajoute également des poivrons, du piment et des œufs. Toutefois, la recette peut varier en fonction du pays et des régions. Il n’est donc pas anodin de constater que certains y ajoutent de la viande comme des merguez ou de la viande sèche. D’autres, par contre, agrémenteront leur repas de courgettes ou de pommes de terre. Pour épicer le repas, certains vont privilégier le paprika. Cependant, rien ne vous empêche de parfumer ce repas familial avec de ras el hanout. Il s’agit principalement d’un mélange d’épices généralement utilisé dans la cuisine du Maghreb.

A lire en complément : Les avantages d'une alimentation basée sur les produits locaux et de saison

La chakchouka : ingrédients

Vous voulez vous essayer à préparer la chakchouka et vous vous demandez les ingrédients qu’il vous faut pour faire ce délicieux repas. Mais avant, votre première préoccupation devra porter sur le nombre de personnes pour qui vous envisagez faire ce repas. Pour une chakchouka de quatre personnes, il vous faut prévoir entre autres :

  • 500 grammes de poivrons verts, rouges et jaunes ;
  • 500 grammes de tomates bien mûres ;
  • 500 grammes d’oignons ;
  • 500 grammes de piments doux, des landais de préférence ;
  • 02 gousses d’ail :
  • 02 cuillères à café de tomates concentrées ;
  • 02 cuillères à café de ras el hanout ;
  • 02 cuillères à café de paprika ;
  • 04 œufs ;
  • 01 cuillère à café de sucre ;
  • 01 cuillère à café de coriandre moulue ;
  • Huile d’olive ;
  • Poivre et sel ;
  • De la coriandre fraiche.

Avec ces ingrédients, vous pouvez avec aisance préparer la chakchouka. Il vous suffit de suivre les instructions et recommandations et réussir le pari. Par ailleurs, pour parvenir à préparer le repas, vous aurez besoin de quelques petits éléments essentiels.  Il vous faut avoir à votre disposition deux sauteuses ou poêles creuses. Parmi ces deux sauteuses, l’une doit aller au four.

La chakchouka : mode de préparation

Dès lors que vos disposez de tous les ingrédients nécessaires, vous n’avez plus rien à craindre. Vous pouvez commencer la préparation proprement dite en suivant les différentes étapes. La première des choses à faire est de peler les tomates. Pour le faire, mettez-les dans un saladier et immergez-les dans de l’eau bouillante. Quelques minutes après, plongez-les dans de l’eau glacée. Ainsi, avec de bonnes tomates mûres, la peau pourra s’enlever toute seule. Disposez à présent les poivrons sur la plaque du four et laissez-les cuire à 200 degrés pendant 20 minutes environ. Otez leur la peau après refroidissement puis coupez-les en lamelles.

Émincez ensuite les oignons et l’ail. Dans un poêle, mettez les oignons avec l’huile d’olive. Ne les laissez pas se colorer. Ajoutez l’ail haché, les piments doux coupés en de petits morceaux, le sucre et les tomates pelées et coupées en dés. Laissez pendant quelques minutes avant d’ajouter les poivrons et les épices. Pendant une bonne demi-heure, laissez-le cuire. Ensuite, cassez les œufs et versez-les directement sur la chakchouka. Prêtez attention et lorsque le blanc de l’œuf est cuit, parsemez le tout de coriandre ciselée.

Votre repas est prêt. Vous pouvez servir.

La chakchouka : variations régionales et culturelles

La chakchouka est un plat qui se prépare de différentes façons selon les régions et les cultures du Maghreb. Dans certaines régions, les poivrons sont grillés avant d’être ajoutés à la préparation pour donner une saveur légèrement fumée au plat. D’autres utilisent des tomates en boîte ou du concentré de tomate pour renforcer le goût acide. À Tunis, ce plat est souvent agrémenté avec un peu de thon, tandis que dans d’autres villes comme Tlemcen, on y ajoute des morceaux de viande.

Au Maroc, particulièrement dans la ville impériale de Fès, cette spécialité culinaire a subi une mutation remarquable. Le résultat s’appelle « la kefta aux œufs ». Elle est faite à partir d’une sauce rouge épicée parfumée à l’aneth et au cumin, accompagnant des boulettes hachées (keftas). Ces dernières sont généralement confectionnées avec du bœuf ou encore mieux avec un mélange de bœuf et d’agneau.

En Algérie, plus précisément en Kabylie où elle est très appréciée pendant la saison estivale car c’est une période propice à sa consommation grâce aux légumes frais abondants sur les étals des marchés locaux, la chakchouka kabyle tient son originalité grâce aux ingrédients qu’elle utilise : pommes de terre coupées en dés et revenues avec des oignons avant l’ajout des poivrons et autres ingrédients habituels ; celle-ci peut aussi être servie froide, surtout en période estivale.

Il y a la chakchouka juive qui se distingue par l’ajout de pois chiches et d’un peu de harissa pour relever le goût. Les œufs sont cuits au centre du plat avec une densité assez importante. D’autres ingrédients peuvent être ajoutés comme des olives noires, des câpres ou encore des artichauts marinés selon les préférences en matière gustative.

La chakchouka : astuces pour la réussir à tous les coups

La chakchouka est un plat relativement simple à préparer, mais pour réussir sa cuisson et obtenir une texture fondante et des saveurs exquises, quelques astuces peuvent s’avérer utiles. Il faut procéder à leur découpage en petits dés ou en tranches fines pour faciliter leur cuisson uniforme. L’ajout d’un peu d’huile d’olive dans la casserole avant la cuisson aidera aussi à éviter que les légumes n’accrochent au fond.

Il faut faire revenir les oignons jusqu’à ce qu’ils soient translucides avant d’y ajouter l’ail émincé qui donnera toute son arôme caractéristique à votre chakchouka. Pour une version plus épicée du plat, on peut ajouter un peu de harissa ou encore du piment doux selon le goût personnel.

Lorsque tous les ingrédients sont ajoutés dans la casserole (tomates coupées en cubes ou concentré délayé dans un peu d’eau), couvrir la préparation avec un couvercle afin que celle-ci puisse mijoter tranquillement pendant environ 20 minutes sur feu moyen-doux ; cela permettra aux saveurs de se diffuser harmonieusement sans risquer que le tout ne brûle au fond.

Lorsque la cuisson est terminée, il ne reste plus qu’à ajouter les œufs éventuellement. Pour cela, on peut soit casser délicatement des œufs crus sur la surface de la chakchouka en veillant à respecter un espacement suffisant entre chacun d’eux ; ou alors faire cuire les œufs séparément et les disposer sur le plat une fois fini.

Il faut servir l’ensemble aussitôt préparé et chaud. La chakchouka se déguste en général accompagnée de pain frais typique comme le matlouh ou encore avec du couscous pour mieux s’approprier son côté authentique maghrébin.