Back
Image Alt

Quel est le meilleur bois pour plan de travail ?

Pourriez-vous imaginer une cuisine sans plan de travail ? Évidemment que non ! C’est un élément indispensable pour bien préparer, mais pour apporter également une petite touche d’esthétique à la cuisine. Pour le plan de travail, il faut faire usage de quelques bois spécifiques.

Les meilleures essences de bois pour un plan de travail

Il existe plusieurs bonnes essences de bois pour un plan de travail.

Lire également : Les dernières avancées technologiques dans les ustensiles de cuisine

Le hêtre

Le hêtre est l’essence de bois le plus utilisé pour la fabrication des plans de travail. C’est une matière assez résistante, solide et surtout facile à travailler. Elle dispose d’une excellente capacité d’imprégnation, ce qui lui vaut la première place dans ce classement.

Le chêne

Le chêne est un bois qui résiste dans le temps. Il est considéré comme le bois traditionnel utilisé pour la conception de plan de travail. Le chêne possède principalement une couleur marron clair qui vire parfois au jaune paille. Pour avoir un aspect de bois lavé, il suffit de faire un traitement du chêne avec de l’huile blanche.

A lire en complément : Découvrez notre sélection d'équipements originaux pour une cuisine ludique et créative

Le bambou

Le bambou est classé dans la catégorie des graminées et non des bois. Toutefois, on peut dire que c’est un excellent matériau pour concevoir un plan de travail. Les industriels le priorisent pour sa croissance très rapide. En seulement 6 ans, un pied de bambou est déjà assez grand pour être coupé. C’est une bonne alternative pour une production écologique.

L’érable

D’origine, ce bois est souvent de teinte crème. On remarque parfois du brun assez pâle avec quelques reflets de nacré. Mais, au fil de temps, ces aspects virent vers des nuances ambrées.

Le noyer européen

Le noyer européen est d’une couleur veines sombre qui précède généralement le gris. Il s’agit particulièrement d’un bois de pétrissage assez robuste pour servir de plan de travail.

Le noyer américain

Contrairement au noyer européen, le noyer américain vire plus vers le noir. Il présente un aspect sombre, dans une couleur brune à violacée. On le classe souvent dans le groupe des exotiques.

L’iroko

L’iroko est le chêne d’Afrique. Ce bois présente souvent un aspect de brun à jaune, ou un mélange des deux. Il résiste très bien aux agents atmosphériques et à la plupart des chocs.

Le bois laqué ou le bois huilé

Les plans de travail sont très sujets aux rayures. Vu la manière dont on l’utilise, cela n’est pas étonnant. On peut aussi y remarquer la prolifération de certaines bactéries. Si vous voulez un bois facile à entretenir et résistant, optez pour le bois laqué. Le bois huilé est réputé pour sa bonne résistance à la chaleur.

Les avantages et inconvénients du bois massif vs le bois composite pour un plan de travail

Le choix du bois pour votre plan de travail dépendra aussi de vos préférences personnelles. Pour certains, le bois massif est l’option idéale en raison de son caractère unique et chaleureux. Il faut savoir que le bois massif nécessite un entretien régulier afin d’éviter les taches et rayures. Il peut être coûteux.

D’un autre côté, le bois composite offre une alternative plus économique en termes d’entretien et de prix. Il est aussi résistant à l’eau et aux taches grâce à la finition durable qui lui est appliquée lors de sa fabrication.

Cela dit, le principal inconvénient du bois composite réside dans son apparence artificielle qui ne plaira pas à certains amateurs de matériaux naturels comme le bois massif. De même, bien qu’il soit plus résistant aux dommages physiques que les produits en placage low-cost ou les agglomérés bon marché • tous deux formés par des morceaux minces collés ensemble • c’est une option moins solide qui sera plus facilement endommagée par des coups forts ou des objets pointus.

Chaque type de bois a ses avantages et inconvénients • selon vos exigences individuelles quant au budget disponible ainsi que sur la durabilité souhaitée versus l’apparence désirée pour votre espace cuisine aménagé chez vous • mais cela ne signifie pas qu’il y ait forcément un seul choix optimal pour tout utilisateur final !

Comment entretenir son plan de travail en bois pour une durée de vie maximale

Une fois que vous avez choisi votre bois pour plan de travail, vous devez travailler le bois et le maintenir dans un état optimal pendant des années.

Assurez-vous que votre plan de travail est bien huilé ou laqué. Cela garantit sa résistance à l’eau et aux taches. Évitez les coupures directement sur le bois • utilisez plutôt une planche à découper en plastique ou en bambou.

Nettoyez régulièrement votre surface avec un chiffon doux et humide. Si des taches persistent malgré cela, vous pouvez utiliser une solution légèrement savonneuse pour nettoyer la zone touchée. Il faut veiller à ne pas utiliser trop d’eau car cela pourrait endommager le bois s’il pénètre trop profondément dans les pores du matériau.

N’oubliez pas aussi de sécher soigneusement le bois après chaque nettoyage afin qu’il ne reste pas humide trop longtemps. Laisser l’eau reposer sur la surface peut causer des déformations inesthétiques telles que les marques blanches qui peuvent se former si elle n’est épongée rapidement après avoir été renversée accidentellement sur vos comptoirs ou tables.

Il est recommandé d’appliquer une couche supplémentaire de finition tous les 6 mois environ pour assurer la durabilité maximale du bois lorsqu’il est exposé aux éléments (eau, chaleur). Cette simple mesure peut prolonger la durée de vie de votre plan de travail en bois pendant des années, ce qui en fait un investissement rentable et durable à long terme pour votre cuisine.