Back
Image Alt

Bokashi : le composteur urbain révolutionnaire

A l’heure où les gestes pour l’environnement sont très appréciés, le marché du recyclage est en plein essor ! Aujourd’hui, le milieu du composteur accueille un nouvel arrivant : le Bokashi. Découvrez dans cet article son fonctionnement et son utilisation.

Composteur Bokashi : description

Lancé par la marque Hozelock Pure, le composteur Bokashi est un appareil de cuisine. Il répond à un réel problème dans le monde du compostage en réduisant vos ordures ménagères. Grâce à cet appareil, vous obtiendrez un compost riche mais aussi un engrais liquide en seulement 5 jours. Par le biais de l’activateur biologique Bokashi, l’appareil empêche la putréfaction et la formation des odeurs désagréables. Dans les détails, il enclenche le processus de fermentation ainsi que les microorganismes qui sont présents dans l’activateur.

Lire également : Les secrets incontournables pour réaliser des plats savoureux à tous les coups

Pour ce qui est de l’appareil physique, il est composé par un seau de 16L avec un robinet, d’un sac de 1 kg d’activateur, d’un outil pour tasser, d’un tamis, d’une cuillère graduée (pour verser l’activateur) et d’un récipient pour la récupération du liquide de fermentation. Rassurez-vous, cette machine vous est livrée avec une notice.

Composteur Bokashi : que peut-on y mettre ?

Le composteur Bokashi peut contenir presque tous les déchets biologiques. Pour une fermentation rapide et efficace, il est recommandé de découper les aliments en petits morceaux. Voici la liste des déchets compostables :

A lire aussi : Quel est le meilleur régime alimentaire pour colite ?

  • fruits et légumes (crus ou cuits) ;
  • viandes (crues ou cuites) ;
  • aliments préparés ;
  • fromage ;
  • écorces de bananes et d’agrumes ;
  • œufs ;
  • pain ;
  • marc de café, sachets de thé ;
  • fleurs fanées ;

Composteur Bokashi : mode d’emploi

Avant la première utilisation de votre composteur, commencez par vérifier le robinet. Il doit être en position fermée avec l’indication « CLOSE ». Voici les 10 étapes pour l’utilisation à bon escient de votre appareil :

1- saupoudrez le fond du seau du composteur de 20 ml d’activateur avant de mettre les déchets. Aidez-vous du pot gradué.

2- découpez les déchets en petits morceaux avant de les jeter. Cela accélère leur décomposition.

3- jeter les déchets dans le seau réservé à cet effet.

4- pressez les déchets pour éviter que les poches d’air ne se forment. Aidez-vous de l’outil à tasser.

5- sur chaque couche de déchets, saupoudrez 20 ml d’activateur de manière uniforme.

6- mettez le couvercle puis assurez-vous qu’il soit bien fermé. Ne l’ouvrez que lorsque vous devez jeter d’autres déchets. L’appareil fonctionne selon le système de fermentation anaérobique. Moins il y a d’air, mieux c’est !

7- récupérez le liquide de fermentation tous les 3 à 5 jours. Pour cela, ouvrez le robinet sur « OPEN ». Pour fertiliser vos plantes, ce liquide doit être dilué à 1/100, soit pour 1L d’eau il ne faut que 10 ml de thé de compost. A noter que le liquide peut mettre plus de temps à être extrait, selon le degré d’hydratation ou encore l’air présent dans le composteur. Ce délai peut s’étendre jusqu’à 2 semaines.

8- une fois le seau plein, saupoudrez encore une fois de 40 ml d’activater Bokashi.

9- laissez le pot bien fermé pendant 14 jours. Continuez à ouvrir le robinet tous les 3 à 5 jours pour prendre le liquide de fermentation.

10- après deux semaines, le contenu est riche en nutriment, en minéraux et en vitamines. Il est prêt à amender une terre avant les plantations, un potager ou un jardin d’ornement.